Le règlement de l’examen VTC

Quelles sont les conditions pour passer l’examen VTC et que comprend-il ?

Suite à la Loi relative à la régulation, à la responsabilisation et à la simplification dans le secteur du transport public particulier de personnes communément appelées Loi Grandguillaume, l’examen VTC a été modifié en profondeur et sera confondu avec celui des Taxis.

Pour obtenir son examen, le candidat devra avoir une moyenne pondérée de l’ensemble des notes sur toutes les épreuves théoriques supérieure ou égale à 10/20.

Le candidat ayant obtenu son examen théorique VTC est admissible à l’épreuve pratique VTC. Il a alors 6 mois pour passer jusqu’à 2 fois l’examen pratique VTC.

Le candidat qui souhaite devenir VTC doit alors obtenir la note minimum de 12/20 à l’examen pratique.

Désormais pris en charge par la Chambre des métiers et de l’artisanat, pour pouvoir vous inscrire à l’examen vous devrez fournir les documents suivants :

  • Une demande d’inscription à l’examen présentée par le candidat qui comprend la date de la session souhaitée.
  • Une photocopie de la carte d’identité nationale ou celle du passeport en cours de validité.
  • Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois (facture EDF, de téléphone…).
  • Une photocopie du permis de conduire de catégorie B en cours de validité et dont le nombre maximal de points n’est pas affecté par le délai probatoire.
  • La photocopie de l’attestation d’obtention de l’unité d’enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » délivrée depuis moins de deux ans au moment du dépôt du dossier.

Le nouvel examen VTC comporte une épreuve théorique de 7 épreuves : droit du transport, gestion, sécurité routière, française, anglaise, développement commercial VTC et gestion spécifiques et règlement national spécifique.

Suivi d’une épreuve pratique, à bord d’une voiture à double commande fourni par le candidat, possédant quatre portières et en accord avec les normes VTC. Il sera demandé d’effectuer un parcours où l’attention sera portée sur la sécurité la souplesse de la conduite, le respect du code la route, la qualité de la prise en charge, des connaissances touristiques et sur la facturation.

Depuis la nouvelle loi VTC 2017, pour chaque épreuve théorique, il existe une note minimale de 8/20 (6/20 pour l’épreuve d’anglais). Si le candidat obtient une note inférieure au seuil éliminatoire, il ne sera pas admissible à l’épreuve pratique.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *